Filinfo

Foot

Foot: «Benzema n’aurait pas été prêt» pour la suite du Mondial, affirme Deschamps, le joueur conteste

Karim Benzema et Didier Deschamps. © Copyright : DR
Didier Deschamps s'est pour la première fois exprimé sur le départ précipité de Karim Benzema des Bleus avant le Mondial-2022, dans un entretien samedi au Parisien, expliquant que l'attaquant, forfait sur blessure, lui "avait dit qu'il n'aurait pas été prêt" pour la suite du tournoi, version contestée avec ironie par le joueur sur Instagram.

Touché à une cuisse, le Ballon d'Or 2022 avait dû renoncer à la Coupe du monde au Qatar à trois jours de l'entrée en lice de l'équipe de France contre l'Australie et avait quitté précipitamment l'hôtel de la sélection à Doha. Mais il avait finalement repris l'entraînement avec son club le 10 décembre, quatre jours avant la demi-finale contre le Maroc.

"Karim m’a dit lui-même qu’il n’aurait pas été prêt", a souligné le sélectionneur des Bleus vice-champions du monde au quotidien français.

"Quand Karim s’est blessé, notre médecin l'a accompagné à la clinique Aspetar pour passer une IRM, a également raconté Deschamps. Karim a transmis les résultats à quelqu’un qui le suit à Madrid et qui lui a également donné un avis. Quand il est rentré à l’hôtel, il était déjà plus de minuit. J’ai rejoint Karim dans sa chambre avec notre docteur qui était venu me faire le compte rendu de l’IRM (...) Karim est meurtri car cette Coupe du monde représentait beaucoup pour lui. Il me dit: C’est mort."

"On est restés ensemble une vingtaine de minutes, a ajouté le patron des Bleus. En le quittant je lui dis: Karim, il n’y a pas d’urgence. Tu organises ton retour avec le team manager. En me réveillant, j’apprends qu’il est parti. C’est sa décision, il ne vous dira pas le contraire, je la comprends et la respecte"

Ces déclarations de Didier Deschamps ont été accueillies avec ironie par Benzema (35 ans, 97 sélections, 37 buts), qui a depuis annoncé sa retraite internationale.

Sur Instagram, l'attaquant du Real a posté une capture d'écran où figurent des propos issus de l'interview en y accolant la phrase "Mais quelle audace", agrémentée d'un émoji de clown. Il a aussi partagé la vidéo d'un snapchatteur français, Ritchie, qui répète le mot "menteur, toi t'es un menteur". Au-dessus de cet extrait, le buteur a inscrit: "Sacré Didier... Bonne nuit."

Par Le360 (avec AFP)

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Filinfo

Retrouvez-nous