Filinfo

Foot

L1: Débuts sans strass pour le PSG, sans doute privé de Mbappé

Kylian Mbappé. © Copyright : DR
Luis Enrique a entretenu le mystère vendredi mais sauf retournement de tendance exceptionnel, c'est sans Kylian Mbappé, mis à l'écart depuis plusieurs semaines, que le PSG débutera sa saison en Ligue 1, samedi au Parc des Princes contre Lorient.

Le successeur de Christophe Galtier n'est visiblement pas du genre à s'épancher lors des conférences de presse. Le technicien espagnol a soigneusement évité tous les sujets qui fâchent à la veille de se lancer dans la défense du titre de champion de France de son nouveau club.

L'actualité brûlante, c'est la situation de Mbappé, alors que la tension est à son paroxysme entre la direction du PSG et sa star, exclue des entraînements avec l’équipe première en raison de sa décision de rester jusqu'au terme de son contrat en juin 2024 sans vouloir le prolonger.

Peu loquace, Luis Enrique a évacué la question sans prendre beaucoup de risques, refusant de dévoiler si le champion du monde 2018 serait exclu du groupe face aux Merlus, ce qui semble être la tendance et la logique.

"Cette situation a déjà existé (entre le PSG et Mbappé, ndlr), a déclaré l'ancien joueur du Real Madrid et du Barça. Une solution positive avait été trouvée avec le club avant mon arrivée. J'espère que le club et le joueur vont trouver un accord. Je vous rappelle la philosophie du club, qui se veut au-dessus de tout, des joueurs, du staff."

Deux mois après le déclenchement du bras de fer, les positions des deux camps sont tout de même totalement figées: Paris souhaite vendre Mbappé d’ici la fin du mercato, le 1er septembre, si celui-ci refuse d'étendre son bail et le champion du monde 2018 est lui bien décidé à ne pas partir cet été.

Selon une source proche des négociations, une proposition de renouvellement de contrat a ainsi été formulée au Français avec une clause de "vente garantie" à la fin de la saison mais elle a été repoussée.

- Embarras -
Au cas Mbappé s'ajoute également celui de Neymar. Victime d'un syndrome viral, le N.10 brésilien est resté en salle vendredi et semble très incertain pour affronter Lorient. D'autant que le club est ouvert à une vente de l'ancien Barcelonais, si une offre satisfaisante lui parvient, au même titre que Marco Verratti, cadre historique de l'ère qatarie, selon une source proche des négociations.

Mais Luis Enrique est resté tout aussi évasif concernant ces deux joueurs.

"Je ne parlerai pas de mes discussions avec Neymar et Verratti, a-t-il expliqué. C'est du domaine privé. Je vous invite à être attentif à mes actes. Ce sont mes décisions qui exprimeront mon avis."

Même s'il s'en défend, le conflit avec Mbappé et l'incertitude autour de Neymar ont de quoi placer dans l'embarras le coach espagnol, contraint de bricoler un secteur offensif totalement expérimental.

Sans Mbappé, Neymar et Lionel Messi, parti à l'Inter Miami, ce sont trois recrues, le Sud-Coréen Lee Kang-In, le Portugais Gonçalo Ramos et l’Espagnol Marco Asensio qui devraient avoir la lourde tâche de mener l’attaque parisienne devant le public du Parc, habitué depuis deux ans à un trio de superstars. A la place, les fans parisiens vont découvrir deux jeunes joueurs, flanqué d'un international ibérique laissé de côté par le Real Madrid. Un véritable choc en perspective.

La prochaine signature d'Ousmane Dembélé, qui est un joueur du PSG "à 99%", selon Luis Enrique, va toutefois lui offrir plus d'options dans les semaines qui viennent, en attendant le dénouement du feuilleton Mbappé.

Par Le360 (avec AFP)

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Filinfo

Retrouvez-nous