Filinfo

Autres

Le Polisario sur le site de la CAN, la réaction de la FRMF

© Copyright : DR
Le nom et le drapeau du Polisario figurant sur le site officiel de la billetterie de la Coupe d’Afrique des Nations 2019 a fait réagir la FRMF. Détails.
A
A

La Fédération royale marocaine de football a réagi suite à la présence du nom et du drapeau de la pseudo “République arabe sahraouie démocratique (RASD)” sur le site de la billetterie de la Coupe d’Afrique des Nations 2019. 

Interrogée par Le360 Sport, une source au sein de l’instance dirigeante du football marocain nous a confirmé qu’une fois avertie, la FRMF a contacté le comité d’organisation de la CAN 2019 qui s’est "déchargé de la responsabilité", affirmant que "c’est une entreprise étrangère qui gère la plateforme".

Une réponse qui n’a pas suffi aux dirigeants marocains qui ont, toujours selon la même source, envoyé une lettre de protestation à la Confédération africaine de football.

À lire aussi: Que vient faire le drapeau du Polisario sur le site de la CAN?

 

 

 

 

Par Khalil Abou Khalil
A
A

Tags /


à lire aussi /

Autres terrorisme
Autres terrorisme

En pleine CAN, 7 policiers tués dans une attaque terroriste

Autres CAN 2019
Autres CAN 2019

Un Algérien arrêté pour voir brandi un slogan politique

Autres Droits TV
Autres Droits TV

Voici pourquoi la CAN n'est pas diffusée au Maroc


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

C’est nous ou c’est le foot qui nous rend comme ça?

Egorgés, dites-vous?

Au nom du maire

Violence aveugle

Kiosque

Les quatre obstacles de Maroc-Côte d’Ivoire

La SNRT s’explique au Parlement sur la CAN

Benzarti négocie un nouveau salaire

Van de Beek ferait l'affaire du Real

La corruption gangrène le foot camerounais

Renard «espionne» les éléphants

Infantino lâche Ahmad Ahmad

Le harcèlement éclabousse la CAN

Majorque n’a pas oublié Badou Zaki

Les Marocains conjurent le sort du 1er match