Filinfo

Foot

Exclu360. «Excellents à tous les niveaux», Bouchaib Lahrech à propos des arbitres marocains à la CAN

Pour cette 34e CAN, la Confédération africaine de football (CAF) a retenu 68 arbitres du continent, parmi lesquels sept marocains. Pour Bouchaib Lahrech, ancien arbitre international, le niveau affiché par Bouchra Karboubi, seule arbitre femme de la compétition, n'est pas une surprise.

Dans une interview exclusive avec Le360 sport, Bouchaib Lahrach, ancien referee international marocain, a évoqué le niveau de l'arbitrage lors de la CAN 2023, ainsi que le progrès des arbitres marocains réalisé au fil des éditions. Lahrach a également évoqué Bouchra Karbouki, première arbitre marocaine et arabe à officier lors d'une rencontre de la CAN.

Le Maroc est le pays le plus représenté, avec sept arbitres, à égalité avec l'Égypte. Samir Guezzaz, Jalal Jayed, Bouchra Karboubi (seule femme) sont arbitres principaux. Mostafa Akarkad et Lahcen Azgaou sont assistants. Zakaria Brinzi et Redouane Jiyed sont en charge de la VAR.

Concernant la phase de poules de la CAN 2023, l'ancien arbitre s'est montré satisfait du niveau des arbitres, affirmant que les referees marocains qui ont officié ont été «excellents à tous les niveaux jusqu'à présent».

Lahrach a souligné que cette année, la CAF a pris la décision d'opter pour de jeunes arbitres pour la première fois, et ces derniers ont démontré «un très bon niveau». L'intervention à la VAR a été particulièrement précise à plusieurs reprises, aidant les arbitres à prendre les bonnes décisions tout au long de cette première partie de la compétition continentale.

Pour Bouchaib Lahrech, le niveau de Bouchra Karboubi n'est pas une surprise. Avec son expérience d'arbitre lors de matchs de première division ou de la Coupe du Trône au Maroc, elle s'est révélée performante.

Bien qu'il redoutait d'éventuels incidents et réclamations des joueurs sur certaines actions, pouvant influencer ses décisions, il a souligné que Bouchra s'est montrée à l'aise, comme si elle exerçait cette fonctionau sein de cette compétition depuis des années, faisant oublier que c'était sa première fois. La preuve: «plusieurs médias nationaux, continentaux et même internationaux ont commenté son niveau lors de cette première rencontre en phase de poules».

Pour conclure, Bouchaib Lahrech a évoqué les critères du comité d'arbitrage pour évaluer les arbitres marocains afin qu'ils deviennent des arbitres internationaux et qu'ils puissent officier lors des matchs de la CAN ou de la Coupe du monde.

Par Anas Zabari et Youssef Harrak

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Filinfo

Retrouvez-nous