Filinfo

Foot

Mondial 2030, Mondial des clubs 2029, Grand stade de Casablanca... Fouzi Lekjaa dit tout

© Copyright : DR
Depuis Marrakech, Fouzi Lekjaa, président de la FRMF, revient sur plusieurs sujets importants notamment en rapport avec la Coupe du Monde 2030.

Fouzi Lekjaa, président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), a évoqué divers sujets d’actualité lors d’un entretien accordé au média saoudien Asharq Sports, ce jeudi 12 octobre.

Il revient d'abord sur les préparatifs du Maroc, désigné pays hôte de la Coupe du Monde 2030 avec l’Espagne et le Portugal.

«Les stades dont nous disposons déjà connaîtront des rénovations qui les rendront plus adaptés, notamment au niveau de la capacité. Tous les stades auront une capacité d’au moins 55.000 à 60.000 places. Le seul stade construit en intégralité à l’occasion sera celui de Casablanca, qui sera situé à Benslimane. Il pourra accueillir plus de 110.000 supporters», explique le dirigeant.

Il a d’ailleurs évoqué cet édifice dans une interview accordée à Médias24: «le concours des architectes a été lancé et les résultats seront bientôt rendus, puis les travaux vont débuter. Il ne faut pas se précipiter. Casablanca sera dotée de l’un des meilleurs stades non seulement au niveau continental mais mondial».

Les stades d’Agadir, Marrakech, Rabat, Tanger, Fès et donc le futur Grand Stade de Casablanca font déjà partie du dossier marocain en attendant d’autres décisions.

Lekjaa parle ensuite d'une autre compétition que le Maroc accueille entre la CAN 2025 et le Mondial 2030: «Il est désormais chose coutume que le pays hôte de la Coupe du Monde accueille un événement international majeur avant la compétition. C’est un test grandeur nature pour les stades, leur capacité, et plusieurs détails. Avant, il y avait la Coupe des Confédérations. En 2029, le Maroc, l’Espagne et le Portugal accueilleront la Coupe du Monde des clubs dans sa nouvelle formule à 32 équipes. Cela confirmera notre préparation avant le Mondial 2030».

Le patron du foot marocain revient sur le cas Brahim Diaz (milieu de terrain du Real Madrid, natif de Malaga) qui déchaîne les passions. Il réfute très fermement les supposées tentatives de pression avancées par le média Marca: «Je défie tout joueur marocain de dire que la FRMF a exercé une quelconque pression sur lui ou lui a proposé des négociations. Comme je l’ai dit précédemment, c’est un honneur pour tout joueur de porter le maillot de l’Équipe nationale. Sur le plan sportif, le Maroc est demi-finaliste de la Coupe du Monde 2022. L’Espagne a été éliminée aux mains du Maroc en huitième. Deuxièmement, les Lions travaillent sur un projet dans des conditions aussi bien, si ce n’est meilleures que celle des sélections européennes. Troisièmement, nos joueurs internationaux font partie des meilleurs au monde. J’ai une question: y a-t-il jamais eu un joueur international espagnol nommé Brahim?».

Par Le360sport

Tags /


à lire aussi /

Foot Botola Pro Inwi
Foot Lionnes de l'Atlas

Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Filinfo

Retrouvez-nous