Filinfo

Foot

C1: Naples rechute à domicile, l'Union Berlin stoppe sa catastrophique série

© Copyright : AFP
Naples est retombé dans ses travers devant son public en concédant le nul (1-1) face à l'Union Berlin qui restait sur douze défaites de suite, mercredi lors de la 4e journée de la Ligue des champions.

Alors qu'ils auraient pu entrevoir les 8e de finale en cas de succès, Rudi Garcia et ses joueurs vont devoir lutter jusqu'à la 6e et dernière journée pour rester en lice dans la compétition-reine.

Ils sont certes 2e du groupe C avec sept points, mais Braga, 3e avec 3 points avant d'affronter le Real Madrid dans la soirée, peut toujours les dépasser.

Plus grave, ils ont déçu une nouvelle fois leurs supporters qu'ils avaient laborieusement rassurés depuis la trêve internationale d'octobre avec trois victoires et un nul.

Car ce nouveau nul à domicile contre une équipe qui n'avait plus marqué depuis tout juste un mois et dont le dernier succès remonte à fin août, a tout d'une défaite.

"On méritait de remporter ce match. On a réussi le match parfait, il nous a juste manqué ce deuxième but (...) Cela doit nous servir de leçon pour l'avenir", a pourtant estimé Garcia sur la chaîne Sky Sport.

"Il n'y a pas de malédiction du stade Maradona, on le montrera dimanche en championnat contre Empoli", a poursuivi l'entraîneur français dont l'équipe a déjà concédé trois défaites et deux nuls cette saison devant son public.

Les champions d'Italie en titre ont certes dominé, mais ils ont montré, en l'absence de Victor Osimhen, en seconde période des signes de fatigue et un manque d'idées inquiétant.

Fofana égalise 

Le défenseur brésilien Natan a cru ouvrir la marque à la 24e minute, mais sa tête a été repoussée par le montant droit du but de Frederik Ronnow, battu.

C'est ensuite la VAR qui a sauvé l'Union Berlin (30e) en invalidant le but d'Andre Anguissa, puisque son capitaine Giovanni di Lorenzo s'était appuyé sur les épaules d'un défenseur de l'Union pour lui adresser un centre de la tête.

L'ouverture, méritée, du score est venue de l'aile gauche, sur un centre de Mario Rui, coupé au premier poteau par Matteo Politano, son sixième but de la saison (39e).

Il a fallu attendre le temps additionnel pour que les Berlinois inquiètent véritablement Naples sur un coup franc de Josip Juranovic.

La seconde période a débuté par un coup de tonnerre: sur un long renvoi, David Fofana a pris de vitesse la défense de Naples et a égalisé en deux temps après un arrêt d'Alex Meret face à Sheraldo Becker (52e).

Les rapides Fofana et Becker vont faire souffrir jusqu'au bout le Napoli qui répondait de son côté uniquement par des tentatives de Khvicha Kvaratskhelia, bien seul.

Naples ne gardera décidément pas un bon souvenir de ses visiteurs allemands.

Les 2.500 supporters de l'Union se sont signalés durant la rencontre en faisant exploser à de nombreuses reprises de bruyants pétards.

Dans la nuit de mardi à mercredi, environ 300 d'entre eux avaient saccagé des voitures et du mobilier urbain avant d'attaquer des policiers "avec des pavés, des matraques, des barres de métal et de bois et des engins pyrotechniques", avait expliqué plus tôt la police napolitaine.

Par Le360 (avec AFP)

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Filinfo

Retrouvez-nous